Carnet de voyage,  Mexique

Taxco, ville d’argent

 

Après une semaine passée dans la capitale mexicaine, je me rends dans l’état voisin du Guerrero, dans le village de Taxco. Celui-ci se situe à 2-3 heures de bus depuis la station de bus Tasqueña. On dit donc adieu à México et à son nuage de pollution (que l’on peut voir nettement en s’éloignant un peu de la ville), pour se rendre dans les montagnes ! Lorsque je m’y suis rendue, il y avait des travaux sur la route, ce qui nous a obligé à faire un détour d’une heure par le sud. Pour l’aller, cela ne m’a pas dérangée, mais en revanche, pour le retour, j’ai dû changer mon billet, dans la mesure où la compagnie de bus n’avait pas prévenu de ce retard sur son site, donc assurez-vous des conditions de circulation pour ne pas avoir de mauvaise surprise !

Le village est situé à flanc de montagne et a un charme fou ! Maisons blanches et fleuries, rues pavées et en pentes (vraiment en pentes), les seules voitures ou presque que l’on rencontre sont des coccinelles (y compris les taxis) et les bus des combis Volkswagen. Néanmoins, il n’y a aucun trottoir et les rues sont très étroites, donc prudence !

Deux ou trois jours sont amplement suffisants pour visiter le village, voici donc de quoi les mettre à profit.

 

 

Le marché de l’argent

Vous le remarquerez très vite, la spécialité de Taxco, c’est l’argent, et plus spécialement les bijoux. On trouve des boutiques à tous les coins de rues, et on vous invitera souvent à rentrer depuis la rue. Vous en trouverez pour tous les goûts, tous les styles, toutes les bourses. Néanmoins, de ce que j’ai pu voir, vous trouverez les meilleurs prix dans les regroupements de commerçants/artisans, plutôt que dans les boutiques « normales ». Généralement, les prix débutent autour de 40 pesos (moins de 2€).

Conseil : n’hésitez pas à négocier ! En effet, quel que soit le stand ou la boutique que vous visitez, vous entendrez exactement les mêmes mots à chaque fois (véridique), entre autres que l’on vous fera un prix si vous trouvez quelque chose qui vous plaît. A priori, si la remise est automatique, c’est que le prix indiqué est sciemment plus élevé pour vous donner l’impression de faire une bonne affaire, vous avez donc encore une marge de négociation.

 

L’église Santa Prisca

Au cœur du village, se trouve l’église Santa Prisca, chef-d’œuvre du baroque churrigueresque (oui, ce mot existe) mexicain. La pierre rose prend une teinte incroyable au soleil. Je n’ai malheureusement pas pu visiter l’intérieur en restauration suite aux récents tremblements de terre qui ont secoué la région.

 

 

Le Monte Taxco

Pour accéder au Monte Taxco, vous pouvez prendre le téléphérique (60 pesos l’aller, 95 pesos l’aller-retour) où vous y rendre à pieds. Sachez néanmoins que la pente est raide : pour ma part, je suis montée en téléphérique et redescendue à pieds. De là-haut, vous pourrez admirer une jolie vue sur la ville et déambuler dans les petites rues. On note tout de même que les maisons sont beaucoup plus luxueuses, tout comme les hôtels, que dans le reste du village.

 

 

Le Cristo Tasqueño

Le Cristo Tasqueño est une statue du Christ monumentale, comme celle de Rio de Janeiro (toutes proportions gardées bien entendu, ici la statue mesure cinq mètres de haut). Il est situé sur les hauteurs de la ville, vous pouvez donc vous y rendre en combi (comme les locaux), en taxi (comme les touristes), ou à pieds (comme les courageux ou les fous). Pour ma part, j’ai choisi la troisième option, et je peux vous dire que les escaliers de Montmartre à côté, c’est une promenade de santé !

Néanmoins, la vue que vous pouvez admirer de là-haut en vaut vraiment la chandelle, et c’est à mon avis le meilleur point de vue de la ville. Rendez-vous y en fin d’après-midi, un peu avant le coucher du soleil, la lumière y est vraiment magnifique.

 

 

Finalement, à Taxco, la meilleure chose à faire est de déambuler et de se perdre dans son labyrinthe de petites rues plus jolies les unes que les autres. En effet, chacune d’elle est unique et a son charme particulier : de jolies fleurs ici, un porche là, une volée de marches, une fontaine… Un vrai bol d’air frais après la grouillante capitale que je vous recommande chaudement !

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :