Explore Arizona

Explore Arizona

Après une petite heure de vol depuis Phoenix, me voilà arrivée à l’aéroport de Flagstaff, qui me rappelle étrangement celui au Groenland dans le film La vie rêvée de Walter Mitty (à ne pas regarder si vous ne voulez pas avoir une furieuse envie de voyager juste après). Flagstaff me semble être un bon point de départ pour explorer l’Arizona, dans la mesure où la ville se situe au centre de l’Etat, et donc à seulement quelques heures de voitures des sites majeurs de l’Etat. La ville est en outre bien desservie par les bus, qui vous permettrons de visiter facilement, sans avoir besoin de louer de voiture.

 

Flagstaff

Flagstaff est située à plus de 2000m d’altitude, pourtant, quand je m’y suis rendue en plein mois d’octobre, les températures étaient tout à fait clémentes. C’est une ville étudiante, donc dynamique et très agréable, avec pleins d’endroits où sortir, des bars, restaurants, coffee shop. Je vous conseille d’ailleurs de vous rendre au salon de thé Steep pour déguster un délicieux matcha latte avec une pâtisserie, installé par terre sur un coussin devant une table basse, à côté d’une grande baie vitrée (Starbucks, c’est so 2016). Si vous avez une envie de pizza, rendez-vous au Pizza Patio ! Ici, vous pourrez choisir votre garniture, la taille de votre pizza, mais aussi le type de pâte ! Le propriétaire se fera une joie de vous faire la conversation (et il sera parfois même difficile de l’arrêter). Pour ne rien gâcher, elle est située à quelques mètres de l’auberge de jeunesse dans laquelle j’ai séjourné, le Grand Canyon International Hostel, que je recommande chaleureusement.

Le centre-ville de Flagstaff a gardé un petit côté western, avec ses bâtiments en bois et en briques, sa voie de chemin de fer, ainsi que la fameuse Route 66 qui la traverse, qui lui donnent un charme certain. On y trouve également un petit côté hippie et alternatif, en raison de l’influence de Sedona et de ses vortex non loin de là. On trouvera donc beaucoup de boutiques de cristaux (vous pourrez d’ailleurs y trouver des turquoises d’Arizona très peu chers), ou de vêtements un peu « baba cool ». Il existe également un tout petit centre commercial, très agréable.

Si vous souhaitez vous dégourdir un peu les jambes, rendez-vous au Buffalo Park, légèrement à l’extérieur de la ville (30 minutes de marche depuis le centre). Vous y trouverez quelques sentiers de promenade (pas de quoi faire une rando), ainsi qu’un joli paysage. Vous pourrez même y croiser des daims !

De Flagstaff, vous pourrez également vous attaquer à l’ascension du plus haut sommet d’Arizona, le Mont Humphreys, situé à une vingtaine de kilomètre, et culminant à quelques 3800 mètres d’altitude. Attention toutefois si vous n’êtes pas habitués à de telles hauteurs, allez-y doucement et progressivement !

 

Antelope Canyon

Antelope Canyon se situe à environs 2h30 en voiture de Flagstaff, à la frontière de l’Utah. J’ai eu la chance de pouvoir y aller avec mes deux roomates de l’auberge, dont l’une d’elles avaient une voiture. Vous trouverez néanmoins de nombreux tours sur internet, comprenant la visite du site ainsi que le transport. Cette formule est cependant assez chère (environs 200$). Vous pouvez choisir de visiter l’Upper Antelope Canyon (ce que j’ai fait), plus large, mais aussi plus touristique, ou le Lower, plus étroit, et qui accueille moins de visiteurs. A noter également que le site se situe au cœur d’une réserve Navajo. De ce fait, vous ne pouvez y accéder qu’avec un guide, via un tour, que vous pouvez réserver à l’avance ou bien sur place (veillez cependant à arriver suffisamment tôt pour avoir une place et ne pas attendre trop longtemps votre créneau). Sur place, il vous en coûtera 48$ par adulte.

 



Faites également attention à l’heure : si votre téléphone se règle automatiquement sur le fuseau horaire, vous aurez une heure au comptoir où vous achetez le tour, et une autre à l’autre bout du parking, 50 mètres plus loin ! Regardez donc bien l’horloge au-dessus du comptoir pour ne pas manquer votre créneau !



 

Après un trajet d’une dizaine de minutes en 4×4, on arrive avec notre groupe (14 personnes) ainsi que notre guide sur le site. Seul petit problème, nous somme une dizaine de groupes, ça fait un paquet de monde sur le site, difficile donc de prendre des photos sans une marée de touristes devant. Notre guide nous explique comment s’est formé le canyon, comment il a été découvert, puis nous montre les différentes formes que l’on peut distinguer dans le canyon, grâce à des jeux de lumières et de perspective (ours, cœur, et même Georges Washington !). En été, entre 10h et midi, vous pourrez également voir des faisceaux de lumières tomber directement dans le canyon. Ce phénomène se termine cependant tous les ans le 7 octobre, et j’ai effectué ma visite le 11. On en prend cependant pleins les yeux quand même.

Non loin d’Antelope Canyon, vous pourrez également voir le Lake Powell et le barrage de Glen Canyon, qui vaut le détour. Sur le chemin du retour, arrêtez-vous au Cameron Trading Post, pour découvrir l’artisanat Navajo (regardez quand même la provenance, quelques Made in China se sont glissés dans le lot).

 

 

Grand Canyon

Nous voilà à ce qui m’a tout d’abord amenée en Arizona. Je me suis rendu à la South Rim (plus proche de Flagstaff), plus aménagée et fréquentée, tandis que la North Rim est beaucoup plus sauvage (et fermée en hiver à cause de la neige). Je n’y ai passé qu’une journée, mais je vous enjoins vivement à passer une nuit sur place, de préférence au fond du canyon (prévoir la tente !), pour pouvoir profiter pleinement de l’expérience et pouvoir faire un des circuits de randonnée complet. Prenez également garde à la saison à laquelle vous vous y rendez. En plein été, les températures peuvent atteindre 50°C au fond du canyon. En m’y rendant en plein octobre, le soleil tape encore fort ! Notez également qu’une fois sur les trail, vous ne trouverez ni eau ni nourriture, prévoyez donc suffisamment selon la distance que vous avez prévu de parcourir. Je vous encourage également vivement à passer au Visitor Center grâce à une navette gratuite pour demander conseil.

Je me suis lancée sur le Kaibab trail, jusqu’à Skeleton Point, soit environs 10 kilomètres. La descente est assez facile et arrivée à Skeleton Point, j’avais très envie de continuer encore un peu, mais j’ai joué la carte de la prudence, pour ne pas risquer de rater mon shuttle de retour. La facilité de l’aller ne présage en rien la difficulté du retour. En effet, le chemin et très rocailleux, souvent composé de marches de sable quelque peu défraîchies par les passages successifs, ce qui rend l’ascension assez difficile, sous un soleil de plomb. Les derniers mètres sont les plus difficiles.

 

 

Mais malgré tout, j’étais contente de souffrir et de me dépasser physiquement, tant le paysage est grandiose. Kaibab trail est le sentier qui vous donnera les plus belles vues panoramiques sur le Grand Canyon. C’est vraiment à couper le souffle, et on se sent vraiment insignifiant au milieu de cette immensité. L’occasion rêvée pour faire des pauses régulières pour reprendre son souffle et admirer le paysage.

Pour ceux qui ne se sentent pas de faire une randonnée, vous pouvez toujours rester sur le rim trail, tout en haut du canyon. Un parcours carrossée cours tout le long sur une vingtaine de kilomètres, pour admirer les différents points de vue. Si vous êtes trop fatigué, prenez la navette gratuite jusqu’au prochain point d’intérêt !

 



                Conseils pratiques : encore une fois, je vous déconseille les tours, beaucoup trop chers. Le parc est très bien balisé, aucun risque de se perdre donc. En se renseignant un minimum avant de se lancer pour trouver le parcours qui vous correspond et en respectant les règles de prudence élémentaire, tout se passera bien (et pour beaucoup moins cher). En ce qui concerne le transport, j’ai pris un shuttle depuis Flagstaff via Arizona Shuttle, pour 70$ aller-retour, ce qui est le moins cher que j’ai trouvé. Prévoyez eau et nourriture en quantité suffisante avant d’arriver au parc, où les prix sont très élevés.



 

Il y a 1001 autres choses à visiter en Arizona, que je n’ai bien entendu pas pu toutes faire, comme toujours. A environs 1h30 en voiture de Flagstaff, faites un tour à Sedona, célèbre pour ses vortex et ses randonnées au milieu des monolithes de roche rouge. Rendez-vous à Monument Valley, à la frontière avec l’Utah pour vous perdre dans les grands espaces de l’ouest américain, et passez même en Utah pour admirer le Zion Canyon ! L’Arizona est vraiment l’endroit rêvé pour admirer les merveilles de la nature, et j’ai vraiment apprécié mon séjour. Il y a énormément de choses à voir et à faire et j’y retournerai avec grand plaisir !

Share

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :