Canada,  Carnet de voyage

Un saut à Québec

Depuis Montréal, il est très facile de se rendre à Québec (environs 3h de route), en bus ou en louant une voiture. Pour les bus, les prix varient beaucoup en fonction de la saison et de la date à laquelle vous prenez vos billets. En ce qui concerne la location de voiture, les prix commencent à environs 45$ la journée, auxquels il faudra rajouter le prix du plein au retour (à 5, nous en avons eu pour une vingtaine de dollars chacun, parking compris). C’est l’idéal, surtout si vous ne souhaitez pas seulement visiter Québec même.

 

Cela nous a par exemple permis de faire un crochet par la chute Montmorency, qui vaut le détour. Prévoir de bonnes chaussures fermées, et éventuellement un k-way ou un poncho (vous comprendrez bientôt pourquoi). Il faut savoir que pour se garer dans le parc des chutes, vous devez débourser plus de 12$ par véhicule puis rajouter à cela un prix par passager, autant dire que la facture montre très vite. Astuce : vous trouverez un Mc Donald un peu plus loin sur la route, vous pouvez y acheter quelque chose, vous y garer et laisser le ticket de caisse en évidence sur le tableau de bord (ce serait dommage d’aller chercher la voiture à la fourrière). De là, vous trouverez facilement une entrée pour entrer dans le parc.

Mieux vaut être en bonne condition physique car vous pouvez vous rendre au pied de la chute (d’où l’utilité du poncho, on prend une sacrée douche !) en descendant une volée de marches, qu’il va bien entendu falloir remonter ensuite (mes cuisses s’en souviennent encore) ! Le moment que j’ai vraiment préféré durant cette visite, c’est quand je me suis retrouvée au pied de la cascade. Il faisait beau, j’ai rapidement fini trempée (je n’avais pas pris mon poncho moi !), mais j’ai juste eu envie d’écarter les bras en grand pour sentir l’eau sur mon visage et éclater de rire. Un vrai bonheur ! Et je n’ai pas été la seule à avoir cette réaction. Mais pas de panique, en remontant toutes ces marches, on est vites secs. Prévoir tout de même une tenue de rechange si l’on n’a pas de k-way, si le temps n’est pas au beau fixe.

 

 

De là, on reprends la voiture pour 20-30 minutes pour atteindre le centre de Québec. A savoir tout de même, les parkings y sont assez chers. Le plus simple est de déambuler dans les petites rues pleines de charme du Vieux-Québec, avec ses bâtiments en pierre et colorés, s’arrêter quelques minutes pour écouter un artiste de rue.

 

 

On se dirige ensuite vers le château Frontenac (impossible à visiter malheureusement, il s’agit d’un hôtel de luxe) et la promenade des gouverneurs, au bord du fleuve St Laurent. Je vous conseille vivement d’y être en fin de journée, pour le coucher de soleil. Si les escaliers de la chute Montmorency ne vous ont pas rebuté, vous pouvez vous diriger vers les plaines d’Abraham en passant par une petite promenade arborée.

 

Nous sommes malheureusement arrivés trop tard pour tout voir dans la mesure où nous n’avions prévus qu’une journée. En revanche, en partant tôt de Montréal ou en y passant une nuit, vous pouvez prendre un peu plus votre temps. On m’a dit grand bien du quartier du petit Champlain, ainsi que des fortifications.

 

Québec, c’est aussi l’endroit idéal pour débuter un petit road trip dans les parcs Nationaux du Québec ou vers la Gaspésie, profitez-en !

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :