Canada,  Carnet de voyage

Escale en francophonie : 10 jours à Montréal

Après Toronto, j’ai décidé de revenir vers des contrées plus familières et de poser mon sac à dos 10 jours à Montréal. La ville n’est pourtant pas connue pour ses 1001 monuments à visiter, mais c’était plutôt l’occasion d’expérimenter le fait de « vivre », pour une période un peu plus importante, dans une autre ville. Mon choix s’est porté sur Montréal dans la mesure où j’ai une amie qui y vit et que mine de rien, quand les gens parlent la même langue que vous, ça aide. De plus, pour une ville Nord-Américaine, Montréal reste à taille humaine et peut relativement bien se visiter sans utiliser les transports en commun, si vous n’êtes pas contre quelques kilomètres de marche. En effet, en 10 jours ici, je n’ai pris que trois fois le métro.

Montréal se divise en une multitude de quartiers, qui ont chacun leurs spécificités et leur ambiance propre. Voici ceux que j’ai eu l’occasion de visiter.

 

Le Vieux-Montréal, le quartier touristique

Le Vieux-Montréal est LE quartier touristique de la ville. C’est là que j’ai logé durant mon séjour. On y trouve des rues pavées et de vieux bâtiments, ce qui donne assurément beaucoup de charme au quartier.

Les immanquables à visiter : la basilique Notre-Dame de Montréal (compter 6$ l’entrée), la Chapelle Notre-Dame de Bonsecours, très jolie aussi (entrée gratuite), ainsi que le musée Marguerite Bourgeoy attenant, le Marché Bonsecours (c’est surtout l’extérieur du bâtiment qui vaut le coup d’œil, l’intérieur a depuis été investie par des boutiques en tous genres). On n’oublie pas non plus de déambuler sur le Vieux Port, le long du fleuve St Laurent, de s’arrêter sur la jolie place Jacques Cartier ou encore de flâner rue St Paul (LA rue des boutiques de souvenirs, seulement entrecoupée de quelques restaurants pour les touristes).

 

Le Quartier des Spectacles

Le quartier des spectacles est l’endroit idéal pour sortir, dîner ou aller boire un verre, notamment dans la très animée rue St Denis. En cette période de rentrée début septembre, vous aurez peut-être même la chance de tomber sur le festival OUMF où vous pourrez profiter d’une multitude d’activités gratuites (escalade, jeux, peinture sur le sol, etc.) et de concerts en plein air le soir. C’est aussi là que l’on trouve le Musée d’Art Contemporain, qui propose de très bonnes expositions et dont l’entrée vous donne accès aux collections permanentes et aux expositions temporaires (demi-tarif le mercredi entre 17h et 21h). C’est également l’endroit idéal pour se poser quelques instants sur la très colorée Place des Arts.

 

Le Boulevard St Laurent, pour les fans de street art

Chaque été depuis maintenant 5 ans, le boulevard St Laurent se transforme en véritable musée à ciel ouvert. En effet, la ville de Montréal met ses murs à la disposition des artistes lors du festival de street art Mural. On part donc un peu à la chasse au trésor pour découvrir les œuvres sur le boulevard et dans les rues adjacentes. Toutes les œuvres ne sont pas exclusivement réalisées dans le cadre du festival et certaines ne sont pas entièrement visibles depuis la rue, mais on en prend tout de même plein les yeux.

C’est aussi le long du boulevard St Laurent que l’on trouve le quartier asiatique de la ville (facilement repérable grâce à deux portails monumentaux de style asiatique qui encadrent le quartier de part et d’autre du boulevard).

 

 

Le Plateau, le « quartier français »

Le quartier du Plateau est un quartier résidentiel très prisé des expatriés, à l’architecture typiquement montréalaise. En effet, ici, on trouve des duplex ou des triplex colorés ou en briques, avec des escaliers extérieurs, qui donnent beaucoup de charme au quartier. Le quartier est en outre très arboré, ce qui ne gâche rien. Pour admirer ces jolies maisons, on se rend à l’emblématique Avenue Laval. C’est aussi là que se situe le célèbre restaurant à Poutine (plat typique québécois) La Banquise. J’en ai entendu du bien, comme du mal, mais n’ayant pas testé moi-même, je vous laisse vous faire votre propre avis.

 

 

Le Parc du Mont-Royal

Du Plateau, on se rend très facilement au célèbre parc du Mont-Royal. Tous les dimanche matin en été, vous pouvez assistez aux Tam-tams du Mont-Royal où, comme son nom l’indique, des gens jouent des percussions, mais aussi d’autres instruments. Bonne ambiance garantie !

L’ascension peut donc commencer ! Vous pouvez choisir entre l’option escaliers (il y en a beaucoup, mais ça fait les cuisses !), ou passer par des petits chemins en pente un peu plus douce.  Vous pouvez également y accéder à vélo, mais la montée reste raide !

Plusieurs spots où s’arrêter : le célèbre belvédère, pour admirer la vue sur Montréal et pique-niquer (ou faire la sieste au soleil) sur les grandes pelouses calmes juste derrière, ou encore le lac aux castors (où il n’y a absolument aucun castor). C’est là que les montréalais se retrouve en famille ou entre amis pour partager un repas (vous pouvez même y faire des barbecues !) sur de grandes tables, jouer au foot ou au freesbee.

 

 

Le marché Jean-Talon

Si l’option barbuc’ ne vous a pas convaincu, vous pouvez toujours aller remplir les placards au marché Jean-Talon. Ici, vous trouverez de tout, en immense majorité des producteurs de fruits et légumes de la région, des étales colorés, qui donnent envie de tout acheter, et surtout à des prix imbattables (quand on compare avec le prix des mêmes produits en supermarché, c’est assez effrayant).

 

 

Le Parc Jean-Drapeau

Enfin, pour admirer une dernière fois la skyline de Montréal, on se rend au Parc Jean-Drapeau, construit à l’occasion de l’Expo 67, sur l’île Ste Hélène. Je vous conseille vivement d’emprunter le métro (j’ai fait l’aller à pieds, mais non seulement c’est long, mais ça peut aussi être dangereux car vous passez au milieu des voitures). Je ne peux malheureusement pas juger par moi-même de la beauté de ce parc dans la mesure où quand je m’y suis rendu, il y avait d’importants travaux. En revanche, la vue sur le St Laurent et sur Montréal est plutôt pas mal.

 

 

Finalement, en 10 jours, j’ai eu le temps de visiter beaucoup de choses. Montréal n’est pas une ville à monuments, mais une ville à vivre, une ville vivante, où l’on peut faire la fête, rencontrer des gens, et déambuler.

 

Pour finir, quelques bonnes adresses, en vrac :

  • L’Escalier, un bar très sympa où vous pourrez régulièrement assister à des concerts, situé à l’entrée du célèbre Village
  • La Librairie du Voyage, rue St Denis, où vous trouverez une multitude de livres, de guides et de cartes pour préparer votre prochain voyage. Focus important sur le continent américain, mais le monde entier est représenté.
  • Kitsch Swell, pour les amatrices de looks dignes de pin’up des années 50 (Boulevard St Laurent)
  • Les boutiques vintages et friperies, Avenue du Mont-Royal
  • Restaurant Lola Rosa, restaurant végétarien emblématique, situé près du Mont Royal, où j’ai dégusté une bonne poutine végé (mention spéciale pour les très bons cocktails)
  • Restaurant Poutine Ville, pour créer sa propre poutine !
  • La librairie Las Américas, boulevard St Laurent propose une énorme sélection de livres en langue espagnole, pour les amateurs de Borjes, Cortazar et bien d’autres !
  • L’Aréna Camillien-Houd : vous aurez peut-être la chance, comme moi lors de ma dernière soirée ici, de tomber sur un entraînement de hockey sur glace !

Durant ce séjour, j’ai également fait un saut dans la ville de Québec, je vous en parle très vite dans un prochain post (ici) !

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :